Histoire et Charisme de la Fraternité Saint Pio

     Notre Dieu est le Dieu des rencontres, aimait dire Saint François de Sales. Sur la route où tant de personnes quètent compassion et réconfort le Seigneur continue de tisser des liens. Dans cette histoire c’est un pauvre frère capucin du Sud de l’Italie qui nous valut la rencontre et qui n’a pas dit son dernier mot.

Un médecin touché par la grâce de l'Oeuvre de Padre Pio

     En 2002, le docteur Pascal MENSAH, médecin généraliste, fut touché, lors d'une visite à la "Casa Sollievo della Sofferenza" en Italie du Sud, hôpital du Padre Pio, par la façon particulièrement profonde de prendre en compte la souffrance des malades.

     Dans cet hôpital, l'être humain est considéré dans son intégralité et pour sa singularité. Le corps physique connaît la douleur, mais la souffrance de l'être va bien plus loin, au-delà de son psychisme, sa dimension spirituelle entre en jeu. La douleur est l'affaire des traitements, la souffrance celle d'une équipe de soins, attentive, attentionnée, qui accompagne le malade dans son aventure hospitalière: elle s'occupe de l'affectivité, du mental et de l'âme de la personne humaine, toujours considérée dans son inaltérable dignité.

     A son retour, au-delà de la révélation du sens à donner à sa démarche médicale, ce médecin réunit une équipe pluridisciplinaire de personnes susceptibles de soutenir, en France, une œuvre de soulagement de la souffrance de leurs frères humains prise en compte sous toutes ses formes : physique, psychique et spirituelle. Il crée une association qu'il dénomme tout naturellement "Fraternité Saint Pio ».

 Le groupe évolue et se transforme en association d'assistance et de bienfaisance qui prend le nom d'Institut Saint Pio. La vocation de cet Institut est de développer un projet humanitaire et médico-social pour le soulagement de la souffrance prise en compte à tous ses stades et sous toutes ses formes : physique, psychique et spirituelle. 

Un projet humanitaire face à l’énigme de la souffrance

     L'être humain est bien au cœur du projet avec comme préoccupation majeure : soulager ses souffrances en le considérant dans son intégralité. Il s'agit donc de s'intéresser aussi bien au physique, au psychisme et à l'âme des patients, comme le souligne l'initiateur du concept : «  on ne peut pas demander à un malade qui vient consulter de faire entrer son corps dans le bureau et de laisser son esprit et son âme dans la salle d’attente ! Vivre une consultation c’est aider l'être en souffrance à retrouver son unité pour lui donner une espérance de guérison. »     

     La douleur physique génère une souffrance, mais cette douleur étant sensorielle et cognitive, elle peut être traitée ; la médecine moderne sait traiter la douleur de façon à ce qu'elle ne soit plus insupportable. Toutefois la souffrance a bien d'autres causes qu'il convient de rechercher dans les domaines affectif, psychique ou spirituel. Ainsi, la peur, la perte du sens de la vie, la remise en cause de la dignité, les sentiments de frustration ou de culpabilité, sont des causes de souffrances qui ne sont plus du ressort du traitement mais du soin de la part d'une équipe compétente et attentive.


Projet médico-social d’un Centre de soins palliatifs

     L'Institut Saint Pio peut être vu comme la création d'une société de malades et de soignants dont la structure comporte tous les éléments nécessaires à l'optimisation du bien-être de ses membres. Son objectif social s'affirme dans l'accompagnement de la vie humaine dans toutes ses dimensions par la création de cadre de médecine globale pluridisciplinaire dotés des meilleures techniques et des meilleures compétences.

     L'ambition de l'Institut Saint Pio est de s'intégrer dans notre société en se donnant pour vocation de répondre à des besoins pertinents.

     Le progrès technologique plonge notre société en plein paradoxe : d'une part, il satisfait des besoins, d'autre part, il engendre des situations auxquelles nous ne sommes pas préparés. Ainsi apparaissent de nouvelles attentes liées au mode de vie, au vieillissement de la population, à l'isolement des individus, à la perte des repères, à l'expansion de maladies lourdes. En particulier, le vieillissement et l'éclatement des familles ont engendré un besoin d'accompagnement des personnes en fin de vie. La nécessité d'apporter à ces personnes des soins spécifiques, dits palliatifs, se trouve renforcée par le fait que les hôpitaux n'ont pas forcément vocation à remplir ce rôle.

Plan projet 
du centre de soins palliatifs de l’Institut Saint Pio

     La première préoccupation de l'Institut Saint Pio est donc naturellement la réalisation d’un centre de soins palliatifs, tant en unité fixe qu'en équipe mobile. D'autres phases pourront être mises en chantier ultérieurement pour répondre à d'autres besoins spécifiques en matière d'accompagnement de maladies lourdes comme par exemple le cancer ou la maladie d'Alzheimer, que ce soit sur le plan du diagnostic, du traitement, ou des soins. L'accompagnement de dépendances à caractère tragique, tant pour l'individu que pour la société, alimente d'ores et déjà les réflexions de l'Institut.

    L'accompagnement est le maître mot de la vocation de l'Institut Saint Pio. En effet sa dimension est autant humanitaire que sociale et l'équipe est bien décidée à lui donner tout son sens dans la panoplie du soin en général.


La charte, boussole de l'équipe soignante

     Les équipes soignantes de l'Institut Saint Pio devront respecter une charte qui peut se résumer ainsi :

  • Entendre l'expression de la détresse du malade et réagir,
  • par la reconnaissance et le respect de la personne humaine,
  • par la recherche permanente d'un optimum de bien-être,
  • par une réelle pluridisciplinarité entre les soignants,
  • par un souci de redonner du sens à la vie,
  • en fait agir en manifestant l'Amour.

     Le soulagement des souffrances passe par une équipe d'accompagnement qui, au-delà des traitements, sait recevoir le malade dans sa singularité, son intégrité et sa dignité.

    

 Le concept de dignité est en effet une dimension majeure à l'Institut Saint Pio. Mais il convient de sortir de la notion commune qui est subjective et réductrice car rattachée à une présentation ou une attitude décente.

     La dignité de l'homme tient dans sa singularité et dans son humanité même, ce qui fait de la dignité une valeur absolue qui ne se négocie jamais d'aucune façon. En particulier, le respect de la dignité humaine exclue d'emblée tout mauvais traitement.  Elle tient aussi à prendre en compte la personne malade dans toutes ses dimensions d'humanité, sans en exclure aucune.


Projets et coups d'arrêt

     Les forces vives de ses multiples adhérents sont ainsi engagées dans la réalisation de plusieurs centre de soins :

  • Le Pavillon d'accueil de jour sur le site du pélerinage Notre Dame de Grâce à Rochefort-du-Gard (essentiellement permanences d'écoute et d'accompagnement).
  • Le Havre des Costières, lieu de ressourcement pour personnes convalescentes ou tout simplement éprouvées par des circonstances de vie difficiles, havre devant se situer au sud de la Ville de Nîmes.
  • La Bastide de soins palliatifs dans un lieu à déterminer dans la région proche de Rochefort-du-Gard.

      Mais les épreuves et les embûches ne vont pas manquer. Il faudra assez rapidement abandonner le projet du Havre des Costières.

Croire

Puis en 2010, le montage du projet de Centre de soins palliatifs étant bouclé après trois années d'effort l'Institut se voit refuser son agrément par la Direction Régional des Hôpitaux du Gard en raison de son caractère ouvertement chrétien, et ceci malgré son respect des obligations administratives et déontologiques de l'Etat Français, comme son accueil vis-à-vis de tout acteur potentiel quelque soit son horizon de pensée        

     Dans la tourmente, les défections au sein de l'Association se font nombreuses. La permanence d'écoute et d'accompagnement, quant à elle, finit par être réduite à rien.

L’espèrance demeure

     Les épreuves, les coups d'arrêt, les vents contraires ont ceci de bon qu'ils nous obligent à une saine remise en cause, à l'approfondissement et la purification du désir, au dépouillement des vaines attentes et des fausses sécurités. La taille que Dieu opère en nous à travers les épreuves en tout genre oblige à aller à l'essentiel. Les mauvaises orientations, les prétendues générosités et les vœux pieux sont découverts comme autant de feuilles mortes qui partent au premier coup de vent. Restent l'arbre et le tronc ainsi que les branches maitresses. L'hiver fera le dernier travail d'élagage des branches petites ou grandes résolument mortes. Il obligera les racines à aller plus profond afin que la sève puisse monter en son temps, qu'elle prépare les bourgeons et fasse éclore l'arbre en une beauté toute nouvelle ... 

Fleurs de nénuphar

     A la Fraternité Saint Pio, le printemps se fait attendre. Dans cet hiver que nous vivons nous voulons nous unir plus encore au Seigneur. Nous cherchons de tout notre cœur sa sainte volonté qui ne saurait nous égarer comme aimait le dire saint François d'Assise.

  Quelle est-elle cette volonté du Seigneur ? Ce que nous en percevons aujourd'hui ne dépend pas de nous. Qu'il nous suffise de vous le faire connaître brièvement, comme par les contacts futurs que vous voudrez prendre avec nous ou par les rencontres que nous vous proposons.

            

Charisme de la Fraternité Saint Pio

Voici, en quelques lignes trop succinctes, la substantifique moelle de ce que nous pensons être notre vocation. Les termes en sont extraits de l'esquisse de notre projet actuel en Eglise.

     La Fraternité Saint Pio a pour vocation de rassembler des chrétiens désireux de soulager la souffrance en tenant  compte de toutes les dimensions de la personne humaine selon l'esprit et les orientations données par Saint Pio à cette grande œuvre humanitaire initiée par lui qu'est la Casa Sollievo della Sofferenza, établie à San Giovanni Rotondo dans les Pouilles du Nord en Italie.

     LA FRATERNITE SAINT PIO souhaite réunir dans un même engagement des chrétiens appartenant au monde de la santé, quelle que soit leur discipline, touchés par le charisme du Padre Pio et désireux de développer leur capacité de soins et de soulagement de la souffrance dans  cet esprit de son oeuvre hospitalière

     Elle accueille de même des chrétiens touchés pareillement par cette grâce et désireux d'apporter leurs personnes et leurs compétences humaines pour soutenir cette fraternité de missionnaires du soulagement de la souffrance.

La Fraternité veut rayonner en tous ses membres de la puissance salvatrice du Christ vis-à-vis de tout homme et de tout l'homme.

            Faire partie de la Fraternité Saint Pio c'est répondre à un appel particulier du Seigneur, dans le respect de son état de vie de baptisé, pour constituer UNE FAMILLE DE CHRETIENS MISSIONNAIRES DU SOULAGEMENT DE LA SOUFFRANCE. [...]

 

    

© Webmaster Frat. St Pio. 2014