Padre Pio et son Oeuvre

   par le  Frère Jean-Dominique DUBOIS, ofm  

     L'Oeuvre de Padre Pio, ce sont des millions de personnes qui trouvent ou retrouvent le chemin de l'Evangile grâce à la prière et au ministère d'un humble frère mineur capucin. C'est un très grand hôpital parmi les plus performants d'Italie dans cette région pauvre des Pouilles du Nord. Ce sont des milliers de groupe de prière à travers le monde… Qui donc est cet homme affectueusement appelé par tous "le Padre » ?

Padre Pio, un homme au coeur brûlant du Véritable Amour

Pietrelcina

     Né le 25 Mai 1887 à Pietrelcina et décédé le 23 Septembre 1968 à San Giovanni Rotondo, en Italie du sud, Francesco Forgione, devenu dans l'Ordre des Frères Mineurs Capucins Frère Pio, va assumer tout au long de ses soixante cinq années de vie religieuse et de ses cinquante années de sacerdoce un véritable mystère de confrontation à la souffrance et à la maladie. Pour ce qui le concernait il avait une très mauvaise santé. Sur un plan mystique il fut très tôt appelé par le Christ à participer à ce combat contre les forces du mal qui détruisent la création et les créatures.

Image de la compassion de Dieu en Jésus son Fils

     Jésus Christ est venu pour récapituler l'univers entier dans la Gloire de la Transfiguration originelle. Offrant le pardon du Père à tous les boiteux de son temps et à tous les pécheurs qui se repentaient le Seigneur Jésus a donné à son Eglise son pouvoir de guérir et de pardonner. Cette mission n'est pas un cadeau remis de l'extérieur de nos vies humaines. Il est fait à l'homme au plus intime de lui-même par la grâce du baptême et du sacerdoce, ainsi que par tous les sacrements qui nous configurent au Christ. Un chrétien devrait pouvoir dire comme saint Paul : « ce n’est plus moi qui vis, c’est le Christ qui vit en moi ». (Ga 2, 20)  

         Dieu nous a créés sans nous, mais il ne peut nous sauver sans nous. En son Fils Bien-aimé, mort et ressuscité pour nous, il nous a tout offert de Lui-même, de son pardon et de la guérison. Il n’attend plus que notre consentement afin que là où il est nous soyons aussi (Jn 17, 24).

L’offrande soi, au coeur de la mission de l’Eglise et des apôtres

     Les disciples et les apôtres de Jésus sont envoyés par le Christ et par l'Eglise afin de dire à tous cette bonne Nouvelle. La dire non pas seulement avec des mots, ou de l'extérieur comme un facteur qui vous transmettrait la lettre de votre fiancé(e), mais du plus profond d'eux-mêmes, en manifestant par toute leur vie offerte au Seigneur des Seigneurs, au Roi de l'Univers, la grâce d'être eux-mêmes guéris, pardonnés, transfigurés par et dans le Christ.

11  padre pio 09.jpg

     Padre Pio a vécu cette brûlante réalité de son baptême dès sa tendre enfance. Appelé à être prêtre pour servir cette grâce des baptisés il a été très tôt configuré au Christ prêtre, à un point tel que les plaies de la Passion  du Sauveur transperceront son pauvre corps. Le 20 Septembre 1918 Padre Pio reçoit les Stigmates visibles, plaies qu'il portait déjà de manière cachée au lendemain de son ordination sacerdotale, le 10 Août 1910. Uni au plus intime de son âme au Christ tout offert pour le soulagement de nos souffrances et pour le pardon de nos péchés, Padre Pio va voir désormais son rayonnement s'étendre très vite au monde entier.

Un hôpital qui soit centre de soins, d'étude et de vie spirituelle.

     Doté de nombreux charismes spirituels pour la conduite des âmes et la conversion des pécheurs, Padre Pio ne veut pas en rester seulement au ministère des cœurs. Le corps souffrant de tout homme est image du Christ. Il sait que l'homme est tout un, que la souffrance du cœur est rarement sans retentissement sur le corps et réciproquement. Il en est la preuve vivante. Prêtre stigmatisé, il est comme ce transformateur divin où le Christ Homme-Dieu a pris toute la place, divinisant et sanctifiant son corps et son âme, les rendant participant, dans une unité indivisible, à la Passion d'Amour de l'Unique Rédempteur des Hommes, le Verbe de Dieu fait homme pour que l'homme soit fait Dieu.

     C'est pourquoi connaissant autant le poids de la maladie que le rude combat à mener contre les forces du mal Padre Pio se laissera, toute sa vie durant, non seulement manger par les pécheurs qui accourront à lui, mais par les corps malades de tant de pauvres gens de son pays qui réclament des soins. Son audacieux projet est de leur bâtir une maison hospitalière pour leur venir en aide.

      En 1956, après un premier essai de fondation d'Hôpital, la Casa Sollievo della sofferenza, la Maison du Soulagement de la souffrance, voit le jour en ce petit village de San Giovanni Rotondo, dans les Pouilles du Nord, au pied du Mont Gargano. Padre Pio veut de toutes ses forces que ce soit un centre de soins, de compétence et de vie spirituelle. «  Si vous n’apportez pas Dieu à vos malades, aimait-il répéter au personnel soignant, vos médecines ne servent pas à grand-chose. »

Les groupes de prière au coeur de la Mission du Soulagement de la souffrance

P. Pio lisant

     Les groupes de prière vont naître tout naturellement, de l'apostolat du Padre auprès des pécheurs et de son œuvre sociale, laquelle va devenir un des hôpitaux les plus grands et les plus performants d'Italie.

     Padre Pio ne cessait en effet de faire l'expérience de  la puissance de la prière et de l'offrande de soi par amour pour Jésus. Il va ainsi entrainer dans son expérience de foi des milliers d'hommes en vue de soulager la souffrance du monde. S'ils les invitaient à se dévouer corps et âme pour leurs frères malades, dont il disait qu'ils sont «deux fois Jésus», Padre Pio voulait que ce service ne soit jamais séparé d'une vie l'offrande de soi et de prière persévérante autant qu'ardente. C'eût été séparé le Christ tête de son corps qui est l'Eglise dans l'œuvre de la Rédemption. L'homme n'a pas seulement besoin que soit soulagé son corps mais aussi et surtout son âme. Cela est l'œuvre de la grâce que Dieu opère par la prière de toute l'Eglise.

     Le capucin du Gargano fonda ses groupes de prière également en réponse à l'appel du Pasteur de tout le Peuple de Dieu. Le Pape Pie XII appelait les chrétiens à une prière de supplication pour que cesse le massacre de la guerre.

     Toutes les guerres que les hommes se font entre eux, soutenues par les forces de celui que Padre Pio appelait « Barbe Bleue », ne seront vaincues que par la puissance de la prière. Celle-ci fait appel à la douce paternité de Dieu par les vertus de la Passion et de la Résurrection du Christ offertes dans les sacrements et la prière de l'Eglise.

     Padre Pio a été défini par le Pape Paul VI comme un homme qui, par la seule qualité de sa prière et son humilité, a pu attirer des milliers de ses frères à rencontrer le Christ victorieux du mal. « Une messe célébrée par le Padre Pio vaut toute une mission.» (Paul VI)


© Webmaster Frat. St Pio. 2014